Octobre 2019 : Les politiques de l'habitat à l'épreuve du numérique, une collectivité nous raconte(ra) l'étude en souscription!




Je suis une collectivité. Je dispose d’un PLH. Nous allons nous lancer dans une démarche PLUI-H très bientôt.

Mes actions habitat sont, pour l’essentiel, classiques. Je participe au financement du logement social sur mon territoire (à certaines conditions). J’ai un dispositif d’accession aidée pour les primo-accédants. J’aide aussi les occupants à rénover leur logement. En particulier pour des gains énergétiques. Je promeus aussi des expériences alternatives pour développer autrement de l’habitat accessible. Je suis aussi actif sur les actions pour les populations spécifiques. Des plus démunis en passant par les gens du voyage. J’ai un observatoire habitat et un observatoire foncier.

Tout cela prend place dans un champ partenarial relativement complexe.

Ma gouvernance n’est pas toujours simple non plus. Je viens de considérablement grossir avec la loi NOTRe.

Sur le numérique j’ai déjà mis en place des tas de choses. Il y a une application citoyenne interactive. Je travaille sur la numérisation de mes procédures. Mes permis de construire par exemple. J’ai mis en place des plateformes d’informations aussi. Je voudrai bien être une ville numérique. Mais sans savoir vraiment où je vais, ni, finalement, pourquoi...

Sur l’habitat, je me rends compte que mes partenaires s’y mettent. Des promoteurs proposent des tas d’applications. Les bailleurs sociaux commencent aussi. Chacun dans son coin. Et avec les regroupements de la loi Elan, je ne comprends plus très bien comment ils vont s’organiser. J’ai cru comprendre que chacun avait son système. D’ailleurs mes communes travaillent aussi toutes avec des logiciels différents sur certains sujets.

L’étude en souscription m’a permis de poser les choses sur une Politique de l’habitat qui prendrait des couleurs numériques : un référentiel précisant mes attentes territoriales en matière de services numériques à destination de mes partenaires, le développement d’une plateforme de transparence des prix de marché, un cahier des charges pour suivre en temps réel le développement du neuf, etc… On est au moins 3 collectivités à vouloir développer des outils de ce type. On va écrire ensemble les cahiers des charges dans le cadre du club animé par MLN-conseil. Et faire des achats groupés. On est plus intéressants à plusieurs pour avoir les développements numériques que l’on souhaite !

Et les échanges avec les autres m’ont décomplexé !! On en est qu’au début de notre côté. On est en retard. Et on restait sur des approches segmentées, avec des réflexions techniques ou d’outils uniquement. En fonction des opportunités. Sans jamais réfléchir en gardant notre rôle de garant de la stratégie locale en matière d’habitat, pour ensuite de s’interroger sur la valeur ajoutée du numérique. Ce n’est qu’un outil. Comme la concertation grand public. Soyons clairs sur nos attentes stratégiques et voyons ensuite comment ce type d’outil peut nous aider !!

Avec un nouveau mandat qui arrive. Je vais pouvoir proposer des nouvelles lunettes d’analyse à mes élus pour les travaux sur le PLUI-H ! Et peut-être me simplifier la vie…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

PLH et concertation avec les habitants : réflexions et suggestions

Document de réflexions : Quelles politiques de l'habitat post-déconfinement?